Des gens du voyage ouvrent le feu sur les agriculteurs dont ils squattent le champ à coudray Montceaux -

Des gens du voyage ouvrent le feu sur les agriculteurs dont ils squattent le champ à coudray Montceaux

Dimanche après-midi, une trentaine de caravanes se sont installées sur une parcelle privée. Et ce lundi soir, le ton est sévèrement monté entre agriculteurs et gens du voyage

Les agriculteurs braqués avec un fusil

Lundi 2 septembre au soir, à l’appel de la FDSEA et des JA d’Ile-de-France, une cinquantaine d’agriculteurs, avec une vingtaine de tracteurs, se sont retrouvés pour semer du fumier sur le champ. Ils ont été rejoints par une dizaine de personnes, chasseurs et habitants de la commune, eux aussi excédés par cette situation. La pression monte alors et les agriculteurs installent leurs tracteurs en cercle autour des caravanes.

La situation a été très tendue. « Il y a eu cinq coups de feux tirés hier soir. Nous avons un membre de la communauté des gens du voyage qui a sorti un fusil et qui l’a braqué sur des agriculteurs avant de tirer en l’air », indique Nicolas Galpin, président du Syndicat local de Corbeil à la Fdsea Ile-de-France.

Une proposition de relogement refusée

Une première proposition de relogement a été faite par la préfecture aux gens du voyage à Etampes. Ils ont refusé cette proposition. Alors que la situation semblait dans l’impasse, les agriculteurs ont décidé de passer au plan B à savoir le blocage de l’A6.

Blocage de l’A6 par les agriculteurs (photo FDSEA IDF).

Ils ont donc bloqué l’autoroute dans les deux sens, vers Paris et vers la province. Un blocage qui a provoqué plusieurs kilomètres de bouchon. C’est lors de ce blocage qu’un autre incident est survenu.

Les gens du voyage lèvent le camp après 23h

Un automobiliste a sorti une arme de poing de son véhicule et a menacé les agriculteurs avant de tirer plusieurs fois en l’air. « Cet automobiliste a été interpellé alors que celui qui nous a braqué avec son fusil est toujours libre », constate Nicolas Galpin.

Finalement, vers 23h une autre proposition de relogement sur l’ancien parking d’IBM, toujours au Coudray-Montceaux, a été faite aux gens du voyage qui l’ont accepté. Ils ont quitté le champ qu’ils occupaient aux alentours de 23h30.

Pour les agriculteurs, ce bras de fer est un succès. « Cette opération a été organisée en quelques heures seulement, mais elle montre que si on se mobilise on peut obtenir gain de cause. Ce que nous espérons maintenant c’est que les gens du voyage réfléchiront à deux fois avant d’envahir une parcelle agricole », conclut Nicolas Galpin.

Source : LEREPUBLICAIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS