Des enfants handicapés forcés à manger jusqu’à vomir et poussés de leur fauteuil roulant -

Des enfants handicapés forcés à manger jusqu’à vomir et poussés de leur fauteuil roulant

Le parquet du Limbourg a ouvert une enquête pour abstention coupable et coups et blessures volontaires commis au sein d’un institut médical pédagogique (MPI) à Genk, a-t-il indiqué lundi.

Deux membres de la direction, une enseignante et une puéricultrice de l’institut pour enfants handicapés De Luchtballon à Genk ont été entendus vendredi dans le cadre d’une enquête judiciaire pour négligence coupable et pour coups et blessures infligés à des mineurs d’âge sur qui ils avaient autorité. Les deux dernières ont été arrêtées et présentées à un juge d’instruction qui a décidé de les libérer sous conditions, détaille le parquet limbourgeois.

Les faits reprochés au personnel du centre pour handicapés concernent quatre enfants différents et remontent à 2017, relate Het Nieuwsblad. Le dossier avait été traité en interne seulement, et la direction n’avait pas fait remonter les accusations de maltraitance jusqu’aux autorités. Les faits évoqués sont pourtant graves: au moins quatre enfants séjournant au centre ont été nourris de force, au point de vomir, mais ont aussi été frappés et poussés hors de leur fauteuil roulant. 

Libérées sous conditions

Selon Het Belang van Limburg, qui révèle les faits lundi, plusieurs parents auraient déposé une plainte en 2017. Fin 2019, ils ont à nouveau porté plainte.

Après la première plainte, la professeure et l’éducatrice avaient été placées en inactivité jusqu’à fin octobre. Elles ont été présentées au juge d’instruction, qui les a libérées sous conditions.

Des soupçons planent également quant à une fraude informatique pour manipuler des dossiers scolaires internes.

Source : 7SUR7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS