"Dans la pire des hypothèses, on se réserve les moyens de financer les aides aux entreprises jusqu'au 31 décembre au cas où le confinement durerait" déclare le ministre délégué aux Comptes publics -

« Dans la pire des hypothèses, on se réserve les moyens de financer les aides aux entreprises jusqu’au 31 décembre au cas où le confinement durerait » déclare le ministre délégué aux Comptes publics

Alors que l’incertitude plane suite au reconfinement, le ministère de l’Économie et Emmanuel Macron se préparent au pire d’après le quotidien Le Parisien ce dimanche 8 novembre.

Il est encore trop tôt pour porter les fruits du confinement. Annoncé par Emmanuel Macron le mercredi 28 octobre, ce dernier a pour vocation, une fois de plus, d’endiguer la propagation de la pandémie de coronavirus et est prévu pour durer jusqu’au 1er décembre, au plus tôt. Mais, à Bercy, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire et ses collaborateurs s’attendent au pire alors que les voyants sont au rouge du côté du personnel soignant et que la barre des 40 000 morts a été franchie ce dimanche 8 novembre. « On ne peut pas exclure un scénario noir. Bercy n’est pas là pour prévoir la durée du confinement mais l’État doit se tenir prêt au pire« , a ainsi expliqué le ministre délégué aux Comptes publics Olivier Dussopt dans les colonnes du quotidien Le Parisien.

Et de poursuivre, inquiet : « dans la pire des hypothèses, on se réserve les moyens de financer les aides aux entreprises jusqu’au 31 décembre au cas où le confinement durerait. » Une question de prudence, comme il l’affirme. Les Français devront-ils célébrer la nouvelle année, reclus chez eux ? Pour l’heure, Emmanuel Macron ne dit mot puisque l’exécutif, comme l’a annoncé le Premier ministre Jean Castex, se laisse l’opportunité de faire un point de situation toutes les deux semaines. Pour le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran, c’est évident : l’heure du bilan n’a pas encore sonné, bien qu’il remarque un « ralentissement de la progression de l’épidémie« , comme il a pu l’affirmer au micro de France Inter. Pour rappel, les effets du premier confinement avaient pu être décelés après un mois.

Confinés jusqu’au mois de janvier ?

Mais si, au sein du ministère de l’Économie, la date du 31 décembre 2020 est évoquée, Europe 1 avait plutôt estimé que le calendrier du chef de l’État prédisait une fin de confinement au mois de janvier 2021. « Le reconfinement pourrait ainsi durer entre huit et douze semaines, soit jusqu’à la fin du mois de janvier dans le pire des cas », révélaient ainsi nos confrères le jeudi 29 octobre. Une perspective jugée probable par le Conseil scientifique

Source : CLOSER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *