Covid-19: Le vaccin bientôt obligatoire pour voyager à l'étranger comme le passeport et la carte d'embarquement ? -

Covid-19: Le vaccin bientôt obligatoire pour voyager à l’étranger comme le passeport et la carte d’embarquement ?

C’est une déclaration qui risque de provoquer des turbulences à l’heure où le secteur aérien est à genou face aux Covid-19. Pour Alan Joyce, PDG de la compagnie aérienne australienne Qantas, une fois le vaccin contre le coronavirus disponible, il va devenir un élément de voyage international aussi important, et obligatoire, que le passeport et la carte d’embarquement.

« Pour les voyageurs internationaux, nous leur demanderons d’avoir été vaccinés pour pouvoir monter à bord » a affirmé M. Joycel, lors d’un entretien avec la journaliste Tracy Grimshaw de l’émission A Current Affair, sur la chaîne australienne 9Now. Et de préciser : « Certainement, pour les visiteurs internationaux qui viennent et les personnes qui quittent le pays, nous pensons que c’est une nécessité.« 

Le PDG de QANTAS confirme que la preuve d’une vaccination contre le COVID-19 sera obligatoire pour les voyages aériens internationaux à bord de ses avions », A Current Affair, 9Now

Et le patron de Qantas estime que les vaccins ne seront pas seulement nécessaires pour venir ou partir d’Australie, mais également dans le monde entier. « Après avoir parlé avec mes collègues des autres compagnies aériennes du monde entier, je pense que ce sera une chose courante. »

Une décision qui risque de faire un effet domino. « À notre connaissance, aucune politique spécifique d’une compagnie aérienne membre de Star Alliance n’a encore été annoncée, mais nous suivons de près la situation qui évolue rapidement » a déclaré un porte-parole de Star Alliance, qui regroupe 26 compagnies aériennes, dont United, SAS, ANA, Turkish Airlines et Lufhansa. « Il est probable que de plus en plus de compagnies aériennes dans le monde adoptent une telle politique.« 

Il est probable que de plus en plus de compagnies aériennes dans le monde adoptent une telle politique

Porte-parole de Star Alliance

En Europe, la question reste posé. Un porte-parole de Ryanair, interrogé par Euronews, a déclaré qu’ « aucun certificat de vaccination ne sera exigé pour les vols court courrier dans l’UE (Qantas ne l’exigera pas non plus pour ses vols intérieurs australiens). Dans le cadre du régime de libre circulation de l’UE, nous pensons que les restrictions de quarantaine seront levées au printemps 2021, une fois que des vaccins efficaces seront disponibles pour protéger les groupes à haut risque contre le Covid-19.« 

Pour Air France, l’attitude est à la prudence. « Air France suit de près les développements liés à la disponibilité et à la distribution d’un vaccin (…) La compagnie participe activement aux discussions avec les gouvernements français et internationaux et les autorités sanitaires et suivra les recommandations ou obligations qui seront émises pour le transport des passagers » explique un porte-parole contacté par Euronews. Avant d’ajouter : « À ce stade, il n’est pas possible de déterminer les conditions précises qui régiront le transport des clients une fois que le vaccin sera disponible.« 

Une politique de tests commune en attendant le vaccin ?

Alors que le monde attend avec impatience le lancement des vaccins anti-Covid, Oneworld, Star Alliance et SkyTeam, trois alliances mondiales de compagnies aériennes, ont déclaré que les tests pourraient faire partie d’une approche globale pour relancer les voyages internationaux, et réduire la dépendance aux quarantaines, et ralentir la propagation du coronavirus.

Les nouvelles directives de test de l’Autorité de l’aviation civile internationale des Nations unies pourraient « ouvrir la voie à l’établissement d’un cadre de confiance entre les pays« , selon le PDG de Star Alliance, Jeffrey Goh, dans la déclaration commune publiée sur le site web oneworld.com. Rob Gurney, PDG de oneworld, et Kristin Colvile, PDG de SkyTeam, se sont également joints à la déclaration.

Ces alliances — qui représentent au total 58 compagnies aériennes membres — ont cité les récents essais du passeport santé numérique CommonPass qui utilise une application pour smartphone pour vérifier en toute sécurité que les passagers se sont conformés aux exigences sanitaires, qu’il s’agisse d’un test anti-Covid-19 ou d’un futur vaccin.

Jusqu’à présent, les exigences en matière de tests font l’objet d’approches et d’expériences différentes, les quarantaines et les restrictions de voyage restant en vigueur; Les voyages aériens internationaux ont quant à eux diminué de 92 % par rapport aux niveaux antérieurs à la pandémie de Covid-19.

Source : EURONEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS