Coronavirus : Israël met en place le "bracelet de la liberté", dispositif de traçage des voyageurs -

Coronavirus : Israël met en place le « bracelet de la liberté », dispositif de traçage des voyageurs

Israël a mis en place ce qu’il appelle un « bracelet de la liberté », un dispositif de suivi qui servira d’alternative à une quarantaine de deux semaines pour toute personne entrant dans le pays depuis l’étranger.

Ce dispositif, qui ressemble à une montre intelligente, est produit par une société appelée SuperCom, qui a déjà travaillé avec les gouvernements de plusieurs pays sur des systèmes de suivi et de surveillance des prisonniers.

01 March 2021, Israel, Lod: Israelis who arrived with Arkia flight 232 from Frankfurt, wear electronic bracelets on their wrists before leaving Ben Gurion airport. The Israeli Health Ministry has launched a pilot program offering returnees from abroad the possibility to isolate at home with monitoring devices instead of quarantining at hotels. Photo: Ilia Yefimovich/dpa (Photo by Ilia Yefimovich/picture alliance via Getty Images)

Ordan Trabelsi, le PDG de SuperCom, a déclaré : « Nous l’appelons un « bracelet de la liberté » parce que nous n’enfermons personne, mais nous lui donnons plutôt la possibilité de rentrer chez lui ».

… Et d’être suivis par le gouvernement s’ils tentent de quitter leur maison.

« Personne n’est obligé de le faire, mais pour ceux qui sont intéressés, cela leur donne une autre option : plus de flexibilité », a ajouté M. Trabelsi.

Ainsi, les choix sont d’être enfermés pendant deux semaines dans un hôtel de quarantaine administré par l’armée, ou de prendre le bracelet de suivi.

Cela ne ressemble pas vraiment à de la « liberté ».

Cette évolution intervient en même temps qu’une décision de justice exigeant que l’agence d’espionnage nationale du pays, le Shin Bet, renonce à la surveillance par recherche de contacts du Covid-19.

Le tribunal a jugé que ces efforts sont « draconiens » et constituent une menace pour la démocratie dans le pays, et qu’ils ne peuvent être utilisés qu’en cas d’urgence.

Israël a également mis en place une société à deux vitesses dans laquelle les personnes vaccinées ont un « laissez-passer vert » pour aller où elles veulent, et celles qui ne l’ont pas fait doivent rester enfermées.

Traduit par Dr.Mo7oG pour NSF

Source : HUMANSAREFREE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *