Confinement : Au Cap-d'Agde, les "vacanciers" seraient déjà arrivés -

Confinement : Au Cap-d’Agde, les « vacanciers » seraient déjà arrivés

Malgré le confinement et les interdictions de déplacement, des appartements ont rouvert leurs stores ces derniers jours dans les résidences.

FRA: CAPD’AGDE « WITT PHOTOGRAPHE » « IMAGE NUMERISEE » FRANCE SUD « CAP D’AGDE » « COTE D’AZUR » ILLUSTRATION MER PLAGE TOURISTE VACANCES

Depuis quelques jours et la proximité des vacances de printemps, qui débutent ce samedi 4 avril pour les élèves de la zone C (Montpellier, Toulouse, Paris), la rumeur d’une « invasion » de vacanciers parisiens se faisait insistante. À tel point que les pouvoirs publics ont pris les devants et enjoint les Français à rester confinés chez eux et ne pas se rendre sur leurs habituels lieux de villégiature. 

« Des plaques 91, 93, 78 sur les parkings »

L’appel sera-t-il entendu ? Rien n’est moins sûr.  Et ce malgré un déploiement conséquent de forces de l’ordre pour procéder à de nombreux contrôles routiers. C’est par mail qu’un résident à l’année du Cap-d’Agde, Claude Sakwa, a alerté la rédaction concernant un nombre élevé de nouveaux véhicules qui seraient désormais stationnés sur des parkings de la station. « Des plaques 91, 93, 78… C’est phénoménal ! » assure-t-il. « Des voitures qui n’y étaient pas il y a encore quelques jours. » 

Lire aussi : Alerte coronavirus : l’euthanasie de nos anciens validée par une dérogation inscrite au journal officiel ?

« Pas envie de crever à cause d’irresponsables »

Dans sa résidence du quai Saint-Martin, Claude Sakwa a même installé un panneau à l’entrée, spécifiant que la location d’appartements était prohibée en cette période de confinement. « On me l’a vite enlevé » assure celui qui craint pour sa santé et celle de son épouse. « Je n’ai pas envie de crever à cause d’irresponsables qui débarquent maintenant », s’emporte-t-il. 

Des vacanciers à la boulangerie

Quelques coups de téléphone ont permis de mesurer en partie le phénomène. À ce jour, parler d’arrivée massive, notamment de résidents parisiens, semble pour le moins précipité. « Mais on voit des appartements qui ont ouvert », confirme Jérôme, qui vit au Cap toute l’année.  » On a même croisé des Allemands qui se baladaient sur les quais. » Sylvain, boulanger, reconnaît avoir servi « au moins deux personnes ce vendredi matin, qui étaient manifestement des vacanciers. Mais ça reste marginal, je pense. »  Pour le moment en tout cas. 

Source : MIDILIBRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *