Certains proches d'Emmanuel Macron redoutent un scénario catastrophe à son sujet dans les mois à venir -

Certains proches d’Emmanuel Macron redoutent un scénario catastrophe à son sujet dans les mois à venir

Le président de la République française a été particulièrement malmené par des dossiers brûlants cet été. Certains proches d’Emmanuel Macron redoutent un scénario catastrophe à son sujet dans les mois à venir. Qu’en disent-ils et qu’en est-il vraiment ? Éclairage.

French President Emmanuel Macron visits the Orleans – Bricy Air Base 123 in Boulay-les-Barres , central France, on January 16, 2020. (Photo by GONZALO FUENTES / POOL / AFP)

Cet été a été particulièrement mouvementé pour le président de la République française Emmanuel Macron à l’international, mais aussi en France, avec la crise du coronavirus qui n’en finit pas… et avec elle son lot de questions pour la rentrée et la reprise espérée.

Emmanuel Macron, les Français et le coronavirus

Les regards des Français sont tout particulièrement tournés vers le Gouvernement en cette période de rentrée scolaire, maintenue au 1er septembre pour les élèves : qu’en sera-t-il des conditions de cette reprise pour les plus jeunes ? Le masque sera-t-il obligatoire en classe ? Qui va les payer ? À ces questions, Jean-Michel Blanquer y a déjà répondu, au moins en partie.

Pour les parents, le 1er septembre sonne également le glas du travail en entreprise sans masque ! Si le port du masque était déjà obligatoire dans les transports en commun ou encore dans les lieux confinés, il est désormais obligatoire en entreprise.

Montée du chômage et crise sociale ?

Un casse-tête pour les sociétés françaises qui sont dans l’obligation de fournir les ressources nécessaires pour garantir la sécurité sanitaire de leurs salariés.

La question du coronavirus joue évidemment sur le moral des Français mais également sur leur porte-monnaie : entre le coût matériel lié à ces nouvelles obligations légales (gel hydroalcoolique, budget masques pour toute la famille) et la perte possible/avérée de leur emploi, le moral des Français risque bien d’être en berne en cette rentrée.

En effet, Pôle Emploi se prépare à une vague de demandeurs d’emploi dès septembre, comme le souligne France Inter. De quoi faire monter la grogne chez les Français.

Les élections présidentielles de 2022

Ce climat social pourrait bien entraîner une reprise des mouvements de protestation au sein de la société française, comme le souligne la source proche d’Emmanuel Macron déjà citée par le Point. Le mouvement des gilets jaunes va-t-il connaître un nouveau souffle ? Cette hypothèse pourrait venir contrarier les plans d’Emmanuel Macron au sujet de sa potentielle réélection pour 2022.

« Tout le monde à l’Élysée partage la conviction que le président sera réélu (…) Des troubles sociaux suffisamment durables et puissants pourraient compromettre sa candidature. C’est le scénario redouté. »

Des conseillers et proches d’Emmanuel Macron estiment en effet qu’il serait le meilleur candidat à sa propre succession en tant que présidentiable.

Source : OHMYMAG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS