«Casser la gueule à quelqu’un»: l’attestation improbable d’un Français dans la rue après le couvre-feu -

«Casser la gueule à quelqu’un»: l’attestation improbable d’un Français dans la rue après le couvre-feu

Dans la nuit de samedi à dimanche, un Français a été interpellé près de la gare de Lannion après le couvre-feu. Ce dernier, qui se cachait, avait avec lui une attestation de déplacement qui justifiait sa présence à l’extérieur avec comme motif : « Casser la gueule à quelqu’un. » Il a écopé d’une double amende.

«Casser la gueule à quelqu’un»: l’attestation improbable d’un Français dans la rue après le couvre-feu

AFP / P. Guyot

Depuis trois semaines, la France s’est reconfinée, avec des mesures plus ou moins semblables à celles prises en Belgique. Il est donc devenu indispensable de se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire en dehors de son domicile, sous peine de recevoir une amende de 135 euros.

Mais tous les motifs ne sont pas bons pour se trouver en dehors de chez soi. Les policiers de Côtes-d’Armor ont été confrontés à un cas de figure particulier dans la nuit de samedi à dimanche. Ils ont trouvé un homme qui se cachait près de la gare de Lannion, avec un cran d’arrêt sur lui, à environ 1h du matin. Dans un état d’ébriété avancé, l’individu avait tout de même une attestation sur laquelle il était inscrit qu’il devait « casse la gueule à quelqu’un ».

« Il avait son attestation manuscrite avec son vrai nom, l’heure de départ de chez lui, à 22h15. Mais on lui a dit que le motif n’était pas valable », explique Daniel Kerdraon, le commandant divisionnaire. Cet homme de 39 ans a été placé en cellule de dégrisement et en est ressorti le lendemain avec une amende de 135 euros pour son attestation et une autre de 150 euros pour ivresse publique et manifeste. Ce lundi, il devait justifier au commissariat son port d’arme.

Source : SUDINFO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS