Bruno Le Maire : « Nous verrons des faillites et des destructions d’emplois » après le 11 mai

L’économie française s’est contractée de 5,8% au premier trimestre, dû notamment au confinement mis en place pour tenter d’endiguer la propagation du coronavirus. Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a alerté ce jeudi 30 avril devant les députés à l’Assemblée nationale sur « la violence du choc économique ».


La pandémie de Covid-19 qui frappe le monde a fait plus de 24.000 morts en France.

Et les conséquences ne sont pas seulement humaines, elles sont également économiques. Dû au confinement, le chômage a connu une hausse historique de 7,1% en mars. Ce jeudi 30 avril à l’Assemblée nationale, lors d’une audition par les commissions des affaires économiques et du développement durable, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a tiré la sonnette d’alarme. Selon l’Institut national de la statistique, l’économie française s’est contractée de 5,8% au premier trimestre, pénalisée par le début du confinement le 17 mars. Cela constitue, selon le ministre, « une véritable alerte » sur « la violence du choc économique » que connaît la France et sur « la nécessité de reprendre l’activité« , a-t-il commenté devant les députés.

« Le plus dur est devant nous », a prévenu Bruno Le Maire, avertissant qu’à partir du déconfinement le 11 mai, une période s’ouvrait « où nous verrions des faillites et des destructions d’emplois ». « Nous avons eu un premier temps de cette crise où nous avons amorti le choc (…). Il y a un deuxième temps de la crise : celui dans lequel nous allons rentrer à partir du 11 mai est un temps de transition », a-t-il ajouté.

Pendant ce temps, « nous allons voir des entreprises (…) confrontées à des problèmes de solvabilité. C’est une période où nous verrons des faillites et des destructions d’emplois et je préfère le dire avec beaucoup de clarté », a encore estimé Bruno Le Maire. Le gouvernement table sur un recul du PIB de 8% sur l’ensemble de l’année.

Vers un nouveau modèle économique

Mercredi, le ministre de l’Economie avait déjà appelé un « maximum de Français » à reprendre le travail, « dans les meilleures conditions possibles » de sécurité pour les salariés à partir du 11 mai afin de faire repartir l’économie.

Un « troisième temps » viendra ensuite, dans lequel la France devra définir un nouveau modèle économique, a indiqué Bruno Le Maire devant les députés, défendant notamment une « accélération » de la transition écologique pour que la France soit « la première économie décarbonée en Europe ».

Source : ORANGEACTU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS