Boris Johnson veut mobiliser l'armée et raccompagner les migrants sur les côtes françaises, la maire de Calais dénonce "une déclaration de guerre" -

Boris Johnson veut mobiliser l’armée et raccompagner les migrants sur les côtes françaises, la maire de Calais dénonce « une déclaration de guerre »

Face à l’afflux de migrants, Boris Johnson veut mobiliser l’armée. Une décision qualifiée de « déclaration de guerre » par la maire de Calais, lieu de départ de nombreuses traversées.

Plus de 500 migrants ont réussi à traverser la Manche en trois jours, obligeant la France et le Royaume-Uni à renforcer les contrôles. Car côté anglais, la colère est palpable. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a dénoncé lundi comme « stupide, dangereux et criminel » de vouloir traverser illégalement la Manche vers le Royaume-Uni.  Et selon plusieurs médias britanniques, le gouvernement envisage de faire intervenir l’armée pour gérer l’afflux de migrants affirmant qu’un avion de la Royal Air Force était déjà détaché dans la Manche pour pister les migrants.

Londres semble en vouloir à Paris et appelle le gouvernement français à durcir ses mesures pour lutter contre les traversées illégales de migrants à bord de petites embarcations, jugeant leur niveau « inacceptable », selon les mots du secrétaire d’Etat à l’Immigration, Chris Philp. « Les Français doivent prendre des mesures plus fortes », ajoute-t-il préconisant la mise en place « d’interceptions en mer et des retours directs de bateaux » vers les côtes françaises.

« L’appel d’air, ils le font en acceptant de nombreux migrants dont ils n’ont pourtant pas la capacité d’accueil »

« Les réactions du gouvernement britannique laissent à penser qu’ils perdent pied », assure Natacha Bouchard, la maire LR de Calais. « La seule chose que les Anglais ne savent pas faire c’est se remettre en question. C’est à eux de prendre des décisions et de mettre en place d’autres politiques d’accueil sur leur territoire. L’appel d’air, ils le font en acceptant et en intégrant de nombreux migrants dont ils n’ont pourtant pas la capacité d’accueil. Ces migrants travaillent au noir et ça à l’air de bien les arranger »

Pour éviter les noyades dans la Manche, des brigades maritimes sont déjà mobilisées côte français. Les sauveteurs de la SNSM sont également toujours présents pour éviter tout incident grave. Des mesures en place avant les demandes du gouvernement britannique. « La seule différence aujourd’hui, c’est la déclaration que l’on peut considérer comme une déclaration de guerre de Boris Johnson qui veut envoyer l’armée raccompagner les migrants sur le territoire français. Je souhaite que le gouvernement français n’accepte pas cette position agressive vis-à-vis de la France et plus particulièrement des Calaisiens », appelle la maire.

Source : BFM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS