Bill Gates cofinance le projet sud-coréen de "préparation aux épidémies" basé sur les TIC -

Bill Gates cofinance le projet sud-coréen de « préparation aux épidémies » basé sur les TIC

La plus grande entreprise de télécommunications de Corée du Sud et la Fondation Bill & Melinda Gates unissent leurs forces pour développer des méthodes de quarantaine de nouvelle génération.

La société sud-coréenne KT Corporation a annoncé une étude de recherche de trois ans financée par la Fondation Bill & Melinda Gates pour une réponse à l’épidémie mondiale basée sur les TIC et utilisant les Big Data et l’intelligence artificielle.

Ce projet de 10 millions de dollars pourrait bien mettre mal à l’aise ceux qui soupçonnent le philanthrope milliardaire Bill Gates d’avoir un programme sinistre. Le programme de surveillance de la santé publique suscitera certainement des inquiétudes légitimes quant à la confidentialité et à la sécurité des données médicales personnelles.

Rapports de la RT : KT, le géant multinational basé à Seongnam, prévoit d’utiliser son expertise et son accès aux données de communication pour identifier précocement et prédire la propagation des maladies infectieuses. Les smartphones pourraient être utilisés, par exemple, pour mesurer la température corporelle à l’aide d’un capteur et pour recueillir d’autres symptômes auprès d’un utilisateur. Et les données de géolocalisation permettent de suivre la migration des personnes et de leurs contacts.

Au cours des trois prochaines années, la société souhaite développer des algorithmes basés sur l’IA qui transformeront ces données brutes en un système qui donnera une alerte précoce sur l’évolution d’une épidémie. KT veut également un modèle informatique pour prédire la manière dont une infection se propagerait. Le coût de la recherche, appelée « A Next Generation Surveillance Study for Epidemic Preparedness », s’élève à 12 milliards de won (9,7 millions de dollars) et la moitié de ce montant sera couverte par la Fondation Bill & Melinda Gates, a annoncé KT dimanche.

Cette collaboration a été envisagée pour la première fois en 2018 et sérieusement négociée depuis avril dernier, selon les médias coréens. La fondation Gates aurait montré un intérêt particulier pour la recherche car la Corée du Sud a une forte pénétration des smartphones 5G et l’infrastructure déjà en place pour permettre la collecte de grandes quantités de données par leur intermédiaire.

« L’utilisation de la technologie mobile et des capteurs, associée à l’analyse intelligente des données, peut aider à relever certains des défis auxquels les pays sont confrontés pour répondre rapidement et efficacement aux épidémies », a déclaré Andrew Trister, directeur adjoint du programme de santé mondiale de la Fondation Bill & Melinda Gates.

Bill et Melinda Gates sont connus pour être de fervents partisans de l’augmentation des ressources consacrées à la préparation aux épidémies. Tous deux ont fait l’éloge de la Corée du Sud pour sa réponse à la pandémie actuelle de Covid-19.

Certains, cependant, ne peuvent s’empêcher de voir des nuances sinistres au-delà de la philanthropie. La semaine dernière encore, un député italien a prononcé un discours virulent au Parlement, appelant à l’arrestation de Bill Gates. Sara Cunial a accusé le milliardaire d’avoir mis au point des « plans de contrôle dictatoriaux sur la politique mondiale » et d’utiliser la situation actuelle pour les faire avancer.

Cette opinion n’est certes pas très répandue, bien que les difficultés liées aux fermetures de Covid-19 semblent alimenter toutes sortes de réflexions sur les liens entre les points. La technologie 5G a gagné une place parmi les théories de conspiration des coronavirus qui ont même conduit à plusieurs attaques de vandalisme sur des tours mobiles au Royaume-Uni.

Traduit par Dr.Mo7oG pour No Signal FOund

Source : NEWSPUNCH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *