Au Japon, ce gadget contre les “frotteurs” dans le métro fait un carton

Les mentalités sexistes restent profondément ancrées au Japon. Dans les métros de Tokyo notamment, de nombreux “frotteurs” sévissent. Dans le pays, on appelle ces agresseurs sexuels, les “chikan”. Ce mardi, un nouveau produit est arrivé sur le marché pour lutter contre ce fléau. 

500 exemplaires vendus en ligne en 30 minutes. Ce chiffre montre à quel point les Japonaises cherchent par tous les moyens à se protéger face à leurs agresseurs. Créé et commercialisé par un spécialiste des marqueurs et tampons encreurs, la société Shachihata a sorti un petit appareil permettant d’appliquer une marque en forme de main sur la peau de l’agresseur. L’encre est invisible et la marque ne se voit qu’aux rayons ultra-violets. Le gadget se vend au prix de 22 euros. 

Un débat est né il y a quelques semaines au Japon sur ce problème des “chikan”. Un médecin scolaire a proposé de piquer les attoucheurs avec des épingles de sûreté. Sur Twitter, une femme a demandé une solution à la firme qui a ensuite créé le produit, selon le “Japan Times”. 

Pour le moment, sa vente est exclusivement privée et les autorités n’ont rien à voir dans cette lutte. Donc rien n’oblige un agresseur à se soumettre à un test de contrôle aux UV. Pour l’entreprise, c’est surtout un moyen de dissuasion pour le moment. “C’est un petit pas vers une société sans crime sexuel”, a précisé Shachihata.

Source : 7SUR7

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Facebook
Facebook