Ain: un député LREM accusé de harcèlement sexuel par une ancienne collaboratrice

Stéphane Trompille, député LREM, est également visé pour licenciement sans cause réelle et sérieuse.

D’après Le Progrès, une ancienne collaboratrice reproche à Stéphane Trompille des propos écrits et oraux à connotation sexuelle dans l’exercice de ses fonctions.

Ce comportement aurait entraîné un arrêt maladie de la victime présumée dès janvier 2018, quelques mois seulement après sa prise de fonction.

Audience en février devant les prud’hommes
Sa version est en tout cas confirmée par un collègue, qui aurait été témoin de ces agissements supposés.


Par ailleurs, les deux anciens collaborateurs attaquent le député devant les prud’hommes pour licenciement sans cause réelle et sérieuse.

« Faux« , répond le député de la République en Marche, qui parle d’une vengeance après les avoir congédiés.

Pas de retrait de la vie politique
Il se dit « trahi mais serein« . Il a d’ailleurs porté plainte pour fausses déclarations.

L’audience est prévue le 13 février devant les prud’hommes de Bourg-en-Bresse.

En attendant, Stéphane Trompille exclut de se retirer de la vie politique. Le parti, informé de sa situation, ne lui a pas demandé de modifier son activité.

Source : RADIOSCOOP

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS