Archives des gilets jaunes - NoSignalFound

Le roi Macron déclare dans la presse régionale : «Moi ou le chaos!»… c’est déjà le chaos en France

Complètement déconnecté de la réalité, se prenant pour le maitre du monde, Emmanuel Macron a accordé un entretien à de nombreux titres de la presse régionale. Le communicant Arnaud Benedetti distingue trois étapes dans cette offensive du chef de l’État à quelques jours des élections européennes: élargir son public, désigner l’adversaire puis se poser en unique recours.

Lire la suite

Gilets jaunes : A Reims la justice est ultra ferme, 18 mois de prison pour 2 personnes à titre d’exemple selon …

Deux hommes de 30 et 31 ans ont été condamnés, ce lundi à Reims, à 18 mois de prison ferme, au delà des réquisitions. Ils ont été reconnus coupables d’avoir jeté des projectiles sur les forces de l’ordre, samedi, pendant la manifestation des gilets jaunes.

Lire la suite

Fichage de « gilets jaunes » à l’hôpital : le sénat demande à la ministre Agnès Buzyn des explications

Révélée dès janvier par Mediapart puis en avril par le Canard Enchaîné, « l’affaire » du « fichage » des manifestants blessés lors de mobilisations des gilets jaunes continue d’embarrasser l’exécutif. Mis en place depuis les attentats de 2015, le fichier SI-VIC (système d’information pour le suivi des victimes) a pour but de recenser, dans une seule plateforme, les victimes d’attentats ou d’une crise sanitaire.

Lire la suite

Européennes : Nathalie Loiseau considère les gilets jaunes comme étant rattachés au RN

Nathalie Loiseau, tête de liste de la majorité pour les élections européennes, a estimé dimanche que le débouché politique des “gilets jaunes” était plutôt à l’extrême droite, en appelant à la fin d’un mouvement qui “tourne en rond”.

Lire la suite

Macron déclare que les gilets jaunes n’ont “plus de débouché politique”

Emmanuel Macron s’est exprimé ce vendredi sur le mouvement des « gilets jaunes ». Le président de la République a jugé que les manifestants n’avaient « plus de débouché politique », appelant « au calme » ceux qui continuent à manifester et les invitant à voter, voire à se présenter aux élections, six mois après le début de cette contestation sociale.

Lire la suite
RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
LinkedIn